Le ministère de l'Agriculture estime, dans une note de conjoncture, que la production de foie gras en 2013 a diminué de 0,6 %. La baisse est toutefois moins forte qu'en 2012 (-4 %).

L'excédent commercial progresse de 36 % par rapport à 2012, notamment sous l'effet des exportations à des prix moyens en hausse de 7 %. Les ventes vers l'Union européenne dégringolent de 17 %. Ailleurs, le Japon reste le principal client. Quant aux importations, elles perdent 670 tonnes.

Les achats à nos principaux fournisseurs, la Hongrie et la Bulgarie, sont une variable d'ajustement du marché français. La baisse des importations resulterait donc de l'anticipation d'une baisse de la consommation de foie gras dans l'Hexagone.

H.C.