Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Roxane, la poule qui voulait être une star

Film - Roxane, la poule qui voulait être une star
Raymond, alias Guillaume de Tonquedec, en train de tourner sa première vidéo. © Mars films

Pour son premier film, Mélanie Auffret dresse le portrait d’un éleveur de poules pondeuses amateur de théâtre, qui tente de sauver sa ferme grâce aux réseaux sociaux.

« Dalida, quand elle s’est suicidée, est-ce qu’elle a fait un autre album derrière ? » C’est une remarque de sa tante, qui lui montre une vidéo en l’encourageant à se battre, qui donne à Raymond la grande idée au cœur du film.

Car la ferme bio de Raymond ne va pas bien. À l’occasion d’une réunion à la coopérative, alors qu’il s’apprête à demander 2 centimes de plus par œuf, la direction annonce qu’elle ne se fournira plus chez les petits producteurs. Le bio, elle le préfère en gros, pour obtenir de meilleurs prix.

Conflits chez les producteurs

Au cœur de l’intrigue se trouve une crise du modèle agricole. Raymond et sa petite exploitation ne sont pas capables de produire à des coûts suffisamment bas, et l’éleveur a trois semaines de sursis, jusqu’au départ de ses pondeuses pour l’abattoir. Après cette dernière bande, Raymond devra mettre la clé sous la porte.

Raymond n’est pas bavard, ce qui ne l’empêche pas d’aimer sa famille, sa poule de compagnie, Roxane, et son exploitation. Mais Raymond a surtout une passion pour le théâtre, et, chaque matin, il lit quelques pages du Cyrano d’Edmond Rostand à ses bêtes. Un amour des belles lettres, qu’il va utiliser pour tenter de se faire connaître sur internet, aux côtés de Roxane.

On rit en voyant les poules tendre le cou devant les tirades de Cyrano, et on pleure devant cette exploitation en péril. Entre les deux, on est certain d’une chose : Mélanie Auffret, bien qu’elle n’évite pas quelques clichés, connaît le monde agricole.

Quand les éleveurs inspirent

C’est le premier long-métrage de cette jeune bretonne de 27 ans. Son film, elle a souhaité le tourner chez elle, à Corlay, dans les Côtes-d’Armor, parce que c’est justement là qu’elle a trouvé l’inspiration pour cette fiction.

Son village breton, Mélanie Auffret l’avait déjà utilisé dans son premier court-métrage, « Sois heureuse ma poule ». À l’occasion d’un festival, en 2017, un producteur repère ce travail, et lui propose d’en faire un format plus long. La jeune femme se rend alors chez les agriculteurs du Corlay, pour trouver de quoi étoffer son idée.

« Un matin, j’étais à la traite avec un éleveur. Il a fini par me confier qu’il avait souvent récité des textes de théâtre à ses vaches pendant la traite », explique Mélanie Auffret. Une passion des planches, qui, si elle n’a rien d’une exception dans le milieu agricole, était tenue cachée, et dont Mélanie a fait le cœur de son film.

Notre avis

À voir en famille

Sous la caméra de Mélanie Auffret, l’agriculture fait rire, mais elle demeure un sujet grave. Roxane est ainsi peut-être au monde agricole ce que les Invisibles ont représenté pour les sans-abri : un film divertissant qui n’oublie pas de réfléchir. Dans les traces de Louis-Julien Petit, Mélanie Auffret propose un film pour le grand public. Les émotions des personnages, comme au théâtre, sont traitées de manière assez caricaturale : on rit gras, on se fâche franchement, et on pleure sans modération. Faudrait-il pour autant s’en priver ? Non. Déjà parce que les scènes où Raymond se produit sous l’œil de ses poules sont immanquables. Le casting inclut par ailleurs, en plus de Tonquedec, Léa Drucker (Jusqu’à la Garde), Jean-Yves Lafesse et Liliane Rovère (10 pour cent). Ajoutez à cela de belles images et la musique de Gaétan Roussel fait le reste. Puis, comme dans les répliques les plus outrancières de Molière, on trouve, sous l’exagération de Roxane, les traits honnêtes d’une certaine campagne. Celle qui est prête à défendre son modèle agricole.

Ivan Logvenoff

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct

Dans la même rubrique

Nos dernières vidéos

Sélectionné pour vous

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Déguster et améliorer son vin 

39€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER