Alors que « la situation des éleveurs (de bovins) est intenable », les intermédiaires « amassent des profits », s'offusque la Confédération paysanne dans un communiqué lundi.

« Les prix à la consommation ont grimpé de 50 % en vingt ans » et « la marge moyenne réalisée par les intermédiaires sur une vache allaitante a augmenté de 1 €/kg (au cours) des dix dernières années », constate le syndicat.

La Confédération paysanne « exige » lors de la rencontre organisée le mardi 9 novembre 2010 par le ministre de l'Agriculture entre les acteurs de la filière de la viande que les pouvoirs publics « interviennent pour équilibrer les rapports de force commerciaux dans les filières entre les producteurs agricoles et les industriels ». « Il est temps que la vérité sur les marges et les pratiques commerciales des intermédiaires soient connues en missionnant sans délai les observatoires définis par la loi de modernisation agricole », martèle le syndicat dans son communiqué.

La Confédération paysanne « appelle les paysans à se mobiliser sur le territoire, comme elle l'a déjà fait en Corrèze » dimanche matin, « pour dénoncer cette crise et revendiquer des conditions favorables à leur revenu ».

Lire également :