La Commission européenne a accepté lundi de financer sur les fonds communautaires la plus grande partie d'une campagne de vaccination du bétail européen pour le protéger de la fièvre catarrahle.

Lors d'une réunion des ministres de l'Agriculture de l'UE à Bruxelles, la commissaire à l'Agriculture Mariann Fischer Boel a indiqué que l'intégralité de la production des vaccins et la moitié de la vaccination elle-même des troupeaux étaient éligibles pour un financement du Fonds vétérinaire européen.

Actuellement, une dizaine de pays du nord de l'Union européenne sont touchés. Ce sont eux qui seraient concernés en premier lieu par la vaccination afin d'empêcher l'extension de l'épidémie.

Il s'agit en particulier de l'Allemagne, de la Belgique, des Pays-Bas, du Luxembourg, de la France et du Royaume-Uni. Le vaccin est actuellement développé par plusieurs laboratoires pharmaceutiques et devrait être prêt pour la campagne de vaccination du printemps prochain.