Un foyer de fièvre aphteuse a été découvert dans la localité de Bir El Arch, dans le nord de l'Algérie. Selon le ministère de l'Agriculture algérien, 75 bovins auraient été décimés par cette maladie le 25 juillet 2014.

L'Algérie n'avait pas connu cette maladie depuis 1999. Ce foyer a été déclaré à la suite d'une introduction frauduleuse sur le territoire national de bovins contaminés, selon l'OIE (Organisation mondiale de la santé animale). Des mesures de lutte sont appliquées dans une région à forte concentration de bovins à l'engraissement : fermeture des marchés à bestiaux, interdiction des mouvements d'animaux, contrôle des mouvements d'animaux et renforcement de la prospection.

De son côté, la Corée du Sud a détecté des cas de fièvre aphteuse chez des porcs. Les autorités estiment peu probable une épizootie de l'ampleur de 2011, qui avait entraîné l'abattage de millions d'animaux. Au début de 2011, la maladie s'était répandue dans toute la péninsule coréenne et entraîné l'abattage de 3,5 millions d'animaux (bovins, porcs...) dans la seule Corée du Sud. Le coût avait été estimé à 1,93 milliard d'euros par Séoul.

E.A.