Sous le regard attristé d’un cochon gonflable couvert de cicatrices, les manifestants brandissent des banderoles jaunes « Des fermes, pas des usines ! », ou « Élevage industriel pollution ». Ces 300 personnes souhaitent empêcher une ferme de 17 000 porcs d’ouvrir dans le village d’Escoubès, pour différentes raisons : les uns pour protéger l’environnement, les autres pour pouvoir...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
9%

Vous avez parcouru 9% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !