La loi portant sur l’agriculture et l’alimentation (loi EGAlim) a fixé un cap à la restauration collective pour 2022 : 50 % de produits de qualité dans les repas, dont 20 % de bio, lutter contre le gaspillage et bannir l’utilisation de contenants en plastique notamment. Un vrai défi pour ces structures
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
32%

Vous avez parcouru 32% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !