« La TVA s’emballe, le cheval va mal ». Et la filière équine, forte de ses 55 000 entreprises et 180 000 emplois, a l’intention de le faire largement savoir, avec une pétition, un site Internet dédié (Lechevalvamal.fr) et un compte Twitter @lechevalvamal.

Au Salon de l’agriculture, les présidents des secteurs élevage, sports et loisirs, courses et équidés de Travail, soutenus par des dizaines de groupements professionnels, ont officiellement lancé un appel au retour à un taux de TVA réduit, lundi 27 février.

« L’application du taux plein de TVA (20 %) à la filière équine, en France, a eu des effets économiques et sociaux catastrophiques pour les socioprofessionnels conduisant à un effondrement des investissements, mettant en péril les emplois de la filière dans des territoires ruraux déjà en grande difficulté », dénonce leur communiqué.

S.B.