Une cinquantaine de manifestants de la FDSEA du Lot ont déposé, mardi à Cahors, des carcasses d'animaux pour protester contre la lenteur des services de l'équarrissage.

Une cinquantaine de manifestants de la FDSEA du Lot ont déposé, mardi à Cahors, des carcasses de vache, de brebis, d'agneaux devant le siège de la Direction des services vétérinaires à la veille de la visite, dans le département, du ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire.

Les éleveurs, qui voulaient manifester contre la lenteur des services de l'équarrissage à les débarrasser des cadavres de leur bétail mort, souhaitaient par ce mouvement « mettre la pression » avant la venue de Bruno Le Maire, a expliqué le président de la FDSEA, Alain Lafragette.

« Nous voulons savoir combien de temps ces cadavres vont rester là avant que les services d'équarrissage ne viennent les ramasser », a-t-il lancé face à un cordon de police.

Le ministre de l'Agriculture est attendu mercredi dans le Lot, où il devait rester jusqu'à jeudi. Une manifestation du Front de Gauche 46 est également prévue à l'occasion de son passage à Castelnau-Montratier.