Les entrepreneurs de travaux agricoles (ETA) ont enfin des raisons de se réjouir. La difficulté de recruter du personnel est une préoccupation croissante de ces entreprises mais à la pénurie de main-d’œuvre s’ajoute l’absence de salariés suffisamment qualifiés pour maîtriser les nouvelles technologies. C’est pour répondre à cette double problématique que la FNEDT (Fédération nationale...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
38%

Vous avez parcouru 38% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !