« Ils sont composés d’ingrédients à 100 % d’origine végétale, mais ils sont loin d’être tous 100 % sain », relève l’association « 60 millions de consommateurs » dans son mensuel de janvier 2018.

Alors qu’il pense prendre soin de lui et de ses amis les animaux, le consommateur de produits vegans avale des quantités d’additifs, comme des texturants, stabilisants, arômes. Le hamburger « veggie » (presque vegan sauf qu’il contient du fromage) contient deux fois plus de glucides, plus de lipides et de sel et moins de protéines qu’un hamburger classique.

Est-ce vraiment plus sain ? L’industrie alimentaire, qui s’est engouffrée dans le nouveau filon du vegan, aurait intérêt à préparer sa défense…

S.B.