Alors que les élections présidentielles se profilent à l’horizon de 2017, différents acteurs du domaine des bioénergies ont fondé un think-tank (laboratoire d’idées) pour promouvoir le biométhane auprès des pouvoirs publics et des citoyens. Parmi les membres de France Biométhane figurent Cédric de Saint-Jouan, fondateur et président de Vol-V, une entreprise qui exploite des centrales photovoltaïques, des éoliennes et des usines de biométhane, ainsi que plusieurs économistes et intervenants de la filière du biométhane. Jacques-Pierre Quaak, agriculteur et producteur de biogaz, représentera l’association des agriculteurs méthaniseurs de France.

Le think-tank France Biométhane propose une approche pédagogique sociétale des enjeux du biométhane en intervenant dans le débat public et politique. Son rôle n’est pas la défense des intérêts directs des acteurs de la filière, comme peuvent le faire les syndicats professionnels, que sont le SER (Syndicat des énergies renouvelables) ou le Club Biogaz ATEE.

France Biométhane veut apporter des éléments de décryptage pour rendre accessible aux pouvoirs publics, aux médias et au grand public les problématiques sociétales liées au biométhane. Le think-tank veut aussi présenter les nouvelles applications du biométhane, notamment dans les transports. Enfin, il entend montrer l’importance du biogaz pour aider la filière agricole à trouver un équilibre financier.

C. Le Gall