C’est dans le cadre de l’examen du projet de loi « État au service d’une société de confiance » au Sénat le 8 mars que le gouvernement a présenté un amendement au code de l’énergie. L’objet du texte est de notamment pouvoir diminuer le montant du tarif d’achat ou du complément de rémunération.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
14%

Vous avez parcouru 14% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !