« L’énergie solaire produite ce mois de juin atteint une valeur mensuelle record de 1 284 GWh […] en hausse de 13,2 % par rapport à celle produite en juin 2017 », relève dans son rapport mensuel Réseau de Transport d’Électricité (RTE). Une performance digne d’un record de vitesse du TGV au départ de Montparnasse ! Et cela risque de se poursuivre les étés à venir. Cette évolution est continue depuis 2010. La production estivale mensuelle a même doublé en 5 ans, entre 2013 et 2018.

La Nouvelle Aquitaine sur la première marche du podium

En juin 2018, les régions françaises ont produit entre 12 GWh pour l’Ile-de-France et 356 GWh pour la Nouvelle Aquitaine, qui se retrouve en haut du podium. Suivent l’Occitanie, la Provence Alpes Côte d’Azur et Rhône Alpes Auvergne qui ont produit respectivement 273 GWh, 191 GWh et 141 GWh. Ces quatre premières régions ont produit près de 75 % de l’énergie solaire du mois de juin en France.

Les tarifs d’achat flirtent avec les 11 centimes

Dans le même temps, la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) communique les niveaux de baisse des tarifs d’achat pour les installations photovoltaïques sur bâtiment pour la période allant du 1er juillet au 30 septembre 2018. Ils atteignent 11,25 centimes d’euro par kWh pour les installations de puissance comprise entre 36 et 100 kWc et 12,07 centimes d’euros par kWh pour les puissances comprises entre 9 et 36 kWc.

Pour rappel, ce calcul dépend des volumes de demandes de raccordement au cours du trimestre précédent. Entre le 1er avril et le 30 juin, les volumes ont atteint 75,2 MW pour les installations d’une puissance comprise entre 9 et 100 kWc.

Vincent Gobert