L’appétit de l’ogre Total connaît-il des limites ? L’année 2017 semble en tout cas représenter un tournant majeur pour la firme française. En effet, elle a annoncé lancer une offre sur le marché du gaz et de l’électricité pour les particuliers ce vendredi 6 octobre. Appelée Total Spring, le groupe vise 3 millions de clients avec des tarifs annoncés de 10  % inférieurs à ceux réglementés. Les consommateurs peuvent même souscrire à une offre depuis le 8 octobre.

Des panneaux solaires à la vente d’énergie verte

Total veut maîtriser ainsi toute la chaîne depuis la production jusqu’à la consommation d’énergie renouvelable. Dans le solaire, par exemple, il a pris, en septembre, une participation de 23 % dans le producteur français EREN Renewable Energy. Il devrait en prendre le contrôle à terme pour 1 à 2 milliards d’euros.

Ce développeur et exploitant français de parcs éoliens et de fermes solaires est déjà implanté dans des pays à fort potentiel comme l’Italie, la Grèce, Israël, le Brésil, etc. Il exploite aussi des centrales hydrauliques. Le virage de Total dans les énergies décarbonées a commencé il y a six ans. Depuis 2011 et pour un prix d’acquisition de 1,6 milliard de dollars (1,33 milliard d’euros), il possède le fabricant américain de panneaux solaires SunPower. Le groupe pétrolier promet d’avoir une capacité de production de 5 gigawatts dans le solaire.

Certificats de garantie d’origine

La firme a aussi racheté à la mi-septembre le français GreenFlex, actif dans l’efficacité énergétique des entreprises. En 2016, elle avait acquis le fabricant de batteries industrielles Saft, puis le fournisseur belge d’électricité Lampiris. Total pourra justement profiter de cette expérience et de son réseau de distribution de carburant, forte de 1 million de clients quotidiens, pour développer sa nouvelle offre de services en énergie verte Total Spring, énergie verte dans la limite où elle consiste en un rachat de l’équivalent de la consommation d’électricité par de l’énergie d’origine renouvelable. En effet, Total achète pour cela des certificats de garantie d’origine.

Et si le groupe ne ferme pas la porte à de prochaines acquisitions dans le gaz, il semble bien que dans le même temps, il veuille se positionner comme un acteur incontournable des énergies renouvelables.

Vincent Gobert