Faisant suite à la décision de l'Autorité de la concurrence concernant l'entente sur les prix pendant quatorze ans des producteurs d'endives, la Coordination rurale (CR) condamne le jugement.

« L'État français, dont dépend l'Autorité de la concurrence est ici en pleine et grave incohérence puisqu'il condamne des producteurs d'avoir répondu à ses demandes de regroupement », estime le syndicat.

« L'amende de 3,6 millions d'euros qui semble faible à l'Autorité de la concurrence va mettre ceux qui ont subsisté en grande difficulté, » déclare la CR.

Le syndicat demande à l'État « de clarifier une bonne fois pour toute sa politique » et attend de lui qu'il « manifeste clairement sa volonté de réformer les règles du droit de la concurrence en l'adaptant aux réalités de l'agriculture et qu'il efface immédiatement les inadmissibles sanctions financières ».

Lire également :

F.M.