En clôture d’hiver 2018, ce sont 16 % des élevages allaitants et 35 % des élevages laitiers qui présentent une trésorerie négative et un endettement à moyen et long terme. Ce sont des exploitations dites critiques. Leur répartition est assez disparate en fonction du secteur géographique. Néanmoins, si les chiffres étaient déjà en berne pour les clôtures d’été 2017, les...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !