François Hollande a affirmé le 4 mars 2013 à Blois que « l'objectif » de la réforme de la formation professionnelle prévue par le gouvernement était de permettre « qu'un chômeur sur deux se voit proposer une formation dans un délai de deux mois » après la perte d'un emploi. Aujourd'hui, c'est un chômeur sur quatre qui serait concerné.

La semaine internationale de l'agriculture à la Porte de Versailles à Paris a mis en exergue les quelque 10.000 offres d'emplois pour l'agriculture (hors industrie agroalimentaire) et les services en milieu rural. Peut-être que la réforme en tiendra compte...

Le chef de l'Etat a renvoyé notamment la responsabilité aux régions « pleinement responsables de la commande de formation ».