Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Une production en hausse au 1er trimestre

réservé aux abonnés

Volailles
 - Une production en hausse au 1er trimestre
© Cédric Faimali/GFA

Le poulet et la dinde sont porteurs, selon la dernière note de conjoncture d’Agreste. Le canard gras poursuit son rétablissement, se rapprochant des volumes d’avant les deux épizooties.

Production. Au 1er trimestre 2018, avec 456 700 tonnes, la production indigène de volailles de chair est en hausse de 3,1 % par rapport à la même période de 2017. Le poulet reste porteur, en progression de 4,2 %. Mais il n’est pas le seul, puisque la production de dinde connaît sa 2e hausse trimestrielle successive de 8 %, dans un contexte de forte concurrence européenne.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !

Production. Au 1er trimestre 2018, avec 456 700 tonnes, la production indigène de volailles de chair est en hausse de 3,1 % par rapport à la même période de 2017. Le poulet reste porteur, en progression de 4,2 %. Mais il n’est pas le seul, puisque la production de dinde connaît sa 2e hausse trimestrielle successive de 8 %, dans un contexte de forte concurrence européenne.

Sur avril, les abattages de volailles augmentent de 8,2 % en tête et de 10,3 % en téc par rapport à avril 2017, en particulier pour les poulets (+ 10 % en téc) et les canards gras. Pour ces derniers, les volumes s’approchent sensiblement des niveaux de 2015, avant les épisodes de grippe aviaire : 10 780 tonnes en avril 2018, contre 11 400 tonnes en avril 2015.

Les mises en place sont également en hausse en mars sur un an, de 4,1 % pour les poulets et de 14,1 % pour les canards. En revanche, après deux mois de hausse, les mises en place de dindonneaux se replient de 11,8 %.

Échanges. En mars, le déficit du commerce extérieur des viandes de volailles reste stable (- 7 140 téc) par rapport à février. Concernant le poulet, ce déficit atteint 11 450 téc.

Les exportations de viandes et préparations de volailles se replient de 2,2 % sur ce même mois par rapport à mars 2017. Cette baisse concerne plus particulièrement la dinde (- 20,4 %), en particulier à destination du Bénin (- 790 téc). Les expéditions de poulet connaissent quant à elles une légère hausse, surtout du fait des achats belges qui doublent, et dans une moindre mesure à la légère progression des achats allemands.

Sur le 1er trimestre, les exportations de viandes et préparations de canard renouent avec les niveaux de 2015, les pertes de débouchés vers l’Asie du Sud-Est étant globalement compensées par l’essor des ventes vers Hong Kong et l’Allemagne.

Quant aux importations, elles augmentent de 4,1 % en mars en glissement annuel. Les provenances, belge et polonaise gagnent respectivement + 20 % et + 15 %.

Prix. En mars, les prix moyens à la production du poulet et de la dinde fléchissent légèrement par rapport à février. Ils sont inférieurs à la moyenne quinquennale de respectivement 5,7 % et 7,2 %.

Œufs : production en reflux après la forte croissance de 2017

Au 1er trimestre 2018, la production totale d’œufs de consommation est estimée à 3,721 milliards d’unités, en hausse de 0,7 % par rapport à 2017.

Pour juillet 2018, elle est attendue en retrait de 4 % par rapport à juillet 2017.

Côté prix, depuis le pic atteint en décembre dernier, la baisse se poursuit. En avril, du fait d’une offre abondante, les œufs de consommation s’écoulent auprès des industriels avec des concessions sur les prix. Néanmoins, malgré une forte décote, ils restent supérieurs de 10 % à avril 2017 et de 40 % à la moyenne 2013-2017, en France comme dans les pays voisins.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Publi-Information

Dans la même rubrique

Nos dernières vidéos

Sélectionné pour vous

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER