Les contrôles ont été effectués dans les abattoirs et les ateliers de découpe sur les produits destinés au marché communautaire. Quinze établissements ont été visités et cinq d’entre eux étaient non conformes, pour un total de neuf prélèvements incorrects.

« Les principaux manquements constatés sont dus au refroidissement par immersion », mais des anomalies d’étiquetage, ou de poids nominal non conformes ont aussi été relevées. « Les découpes de volaille congelées en provenance d’autres pays de l’Union européenne (Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Lituanie, Pologne et Roumanie) ont été déclarées conformes. »