Ce foyer d’influenza aviaire hautement pathogène du sous-type H7N7 a été identifié dans un élevage de poules pondeuses élevées en plein air (élevage biologique), le 29 avril 2016. Sur les 17 000 volailles, 600 sont mortes du H7N7.

Confirmé le 2 mai et notifié à l’OIE (Organisation mondiale de la santé animale), ce cas a entraîné la mise en place des mesures sanitaires usuelles : zones de protection et de surveillance autour du foyer, abattage sanitaire des 16 400 poules restantes et désinfection de l’élevage.

E.C.