Cette reprise laisse sur le carreau 134 salariés de l’abattoir en redressement judiciaire depuis juillet. Ils feront l’objet d’une procédure de licenciement, selon le jugement dont l’AFP a obtenu une copie. Trois offres de reprise avaient été déposées dont celle de Wegdam, qui avait dans un premier temps envisagé de reprendre uniquement 45 salariés.

Le volailler LDC proposait de reprendre 9 salariés pour l’activité saucisses à Plouay (Morbihan), et un reclassement de 50 salariés sur d’autres sites, avec reprise de l’ancienneté. La troisième offre venait du groupe saoudien Al Dhahry en association avec l’industriel breton Le Clézio. Elle proposait de reprendre 80 salariés, dont 55 en chômage partiel pendant 12 mois.

Intéressé par l’atelier de saucisses

La société Wegdam, tout particulièrement intéressée par l’activité de saucisses de l’abattoir breton, est spécialisée dans la production et la distribution de produits congelés alimentaires à base de volaille, porc, bœuf et poisson. Elle emploierait 25 personnes, selon le jugement du tribunal de commerce.

Tilly-Sabco Bretagne est présent sur deux segments de marché : les produits élaborés (saucisses de poulet et poulet) et les produits frais et congelés (produits non transformés commercialisés entiers ou découpés). En 2015, 82 % de son chiffre d’affaires provenait de l’activité poulet et 18 % de l’activité saucisses.

AFP