Mardi 15 mai 2018, vers 2 heures, une boucherie lilloise a été prise pour cible. « La vitrine a été totalement cassée, on en a vite déduit que c’était un groupe vegan vu les éléments inscrits sur la façade et du mode opératoire », a déclaré Valérie Carrel, responsable de ce magasin baptisé « L’Esquermoise ».

Caméras de surveillance

La scène a été filmée par une caméra de vidéosurveillance du magasin. « On voit très bien trois personnes, deux filles et un garçon passer devant la boucherie vers 2 heures du matin, explique Marc Daubie, le patron, aux micros de France Bleu. Ils regardent, ils attendent un peu car il y avait sûrement un témoin. Et là on les voit se mettre à genoux et taguer « “Stop au spécisme” puis envoyer des pierres dans nos deux vitrines ».

En avril 2017, la vitrine de cette boucherie, ouverte en 2016, avait déjà été taguée par du faux sang. « On avait été les premiers d’une longue série de magasins de boucherie attaqués dans la région », rappelle Valérie Carrel. Tous les matins, j’arrive avec la peur au travail, ce sont des extrémistes. » Des militants vegans avaient jeté du faux sang sur sa vitrine.

« Qu’ils aillent dans les abattoirs ou les grandes surfaces »

Marc Daubie rappelle que sa boucherie est artisanale. « Je connais tous mes producteurs, tous mes fournisseurs. S’ils ont des problèmes, qu’ils aillent dans les abattoirs ou les grandes surfaces » Face aux caméras de BFMTV, le jeune patron de trois boucheries, âgé de 28 ans, estime ses pertes financières à 2 000 €. « Ça fait mal », dit-il.