« Les agneaux de race laitière connaissent bel et bien une érosion de leurs marchés historiques, détaille Blézat Consulting dans le document diffusé par FranceAgriMer. Érosion de la consommation globale de viande ovine sur le marché français, régression des marchés espagnols et italiens, avec en outre une concurrence en recrudescence, notamment de la Grèce. » Les raisons ne manquent pas.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

Pour y accéder : 3 possibilités !

21%

Vous avez parcouru 21% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre