Après une production de viande bovine plus importante qu’attendue en 2018 (+1,8 % sur un an), la tendance pourrait s’inverser cette année, estime la Commission européenne, dans ses prévisions publiées le 17 avril 2019. L’an passé, « l’hiver rigoureux en Europe du Nord et la sécheresse estivale ont conduit a un manque de fourrages, une baisse des vêlages, et des abattages prématurés ...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
33%

Vous avez parcouru 33% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Ambiance morose

Le commerce se rétracte à l’approche des vacances de la Toussaint. La demande des abattoirs est au ralenti. Malgré une offre modérée sur les marchés, l’ambiance est morose.