« Je ne fléchirai pas, je ne tremblerai pas, je n’aurai pas peur de mettre la tête au milieu du ruck pour récupérer le ballon ». Entre métaphore rugbystique et clin d’œil à son amour « des verres », Didier Guillaume a fait son possible pour donner l’impression d’être proche de son auditoire, se voulant « le ministre des agriculteurs et des éleveurs » et affirmant...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
13%

Vous avez parcouru 13% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !