Envoyer par la poste un échantillon de lait du tank et disposer en quelques jours du comptage cellulaire de chaque vache du troupeau, c’est la promesse du groupe Seenergi. « Avec le service Génocellules, nous allons utiliser pour la première fois la génomique à d’autres fins que l’indexation », affirme Thierry Hulmer, le président de Seenergi.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
36%

Vous avez parcouru 36% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !