La Commission européenne peut respirer : environ les trois quarts de la poudre de lait écrémé achetée dans le cadre de l’intervention ont été remis sur le marché. Son dernier « rapport sur le marché des produits laitiers publié cette semaine, soulignait d’ailleurs une demande accrue ».
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
86%

Vous avez parcouru 86% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !