Signé de la main du ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, ce nouvel arrêté vient préciser et appuyer les précédentes recommandations annoncées en juin dernier lors du premier épisode caniculaire de l’année.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
47%

Vous avez parcouru 47% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Des écarts de prix marqués

Les industriels imposent une forte pression à leurs fournisseurs sur les réformes laitières. Résultat, les livraisons dans les abattoirs diminuent, au point que certains d’entre eux ont juste couvert leurs besoins. Pendant la semaine du 15 août, la filière devrait tourner au ralenti.
Votre analyse du marché - Ovins

Le commerce est plus actif

Les besoins pour les zones touristiques sont plus réguliers, avec une préférence pour les agneaux sous signe de qualité ou IGP. Ils compensent en partie les fermetures des boucheries traditionnelles des grandes métropoles. Les opérateurs gonflent leurs achats, pour anticiper le faible approvisionnement de la semaine du 15 août, et pour préparer l’Aïd-El-Kébir, qui se déroulera le 11 août.