Dans le cadre du décret obligeant les entreprises à indiquer, dès le 1er avril 2017, l’origine des produits transformés contenant de la viande et du lait, JA lance la campagne #OrigineConnue. Le syndicat explique dans un communiqué du 31 mars 2017 que l’objectif est de valoriser les industriels et les distributeurs qui jouent le jeu de la transparence.

Enquête dans la grande distribution et la restauration collective

Pendant plus de deux ans, JA a milité pour la traçabilité des produits à travers les campagnes « Lait et Viande de Nulle Part ». Depuis, le gouvernement a publié un décret obligeant les industriels et distributeurs à indiquer le pays d’origine des produits transformés contenant de la viande et du lait avec les mentions « né/élevé/abattu » sur l’étiquette d’emballage. Le syndicat indique qu’il enquêtera dans les grandes et moyennes surfaces, ainsi que dans la restauration collective.

« Cette obligation est entrée en vigueur à titre expérimental le 1er janvier 2017 pour une durée de deux ans, avec une tolérance jusqu’au 31 mars 2017 pour permettre aux entreprises d’écouler leurs stocks », précise le syndicat. À l’issue de ces deux ans, l’expérimentation pourrait être reconduite.