« La communication de L214 est d’autant plus percutante que la préoccupation alimentaire émerge, et que la société fonctionne aujourd’hui sur le mode de la défiance, de l’indignation et de l’invective », explique Amaury Bessard, de l’Agence Shan, auteur de l’étude « L214 : les ingrédients d’une communication explosive » réalisée en mai 2018...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
30%

Vous avez parcouru 30% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !