Les sénateurs demandent à approfondir leur réflexion sur le suicide des agriculteurs. C’est la raison pour laquelle la commission des affaires économiques au sénat n’a pas adopté, le 4 décembre 2019, la proposition de loi déposée en septembre, par Henri Cabanel, sénateur de l’Hérault (RDSE).
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
24%

Vous avez parcouru 24% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !