La cellule de crise du Respe, qui s’est réunie le 8 février après la déclaration d’un dixième cas de grippe équine dans un centre d’entraînement de trotteurs de l’Orne, incite au renforcement des mesures sanitaires de précaution pour toute la filière.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
29%

Vous avez parcouru 29% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !