Les 5, 6 et 7 octobre prochains, aura lieu à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), la 25e édition du Sommet de l’élevage. Le lancement a eu lieu lors d’une conférence de presse, ce mardi 26 avril à Paris. Roger Blanc, le président de Selevents, société qui organise le salon, est brièvement revenu sur les difficultés liées à la FCO (fièvre catarrhale ovine) en 2015. Il « espère qu’il n’y aura pas de problèmes sanitaires cette année ». En réponse à l’absence de bovins sur le salon, de nombreuses visites d’élevage avaient été organisées. Cette initiative sera renouvelée cette année.

Devant l’ambassadeur de Colombie, qui est intervenu lors de cette conférence de presse, ainsi que ceux de la Bolivie, de Cuba, du Honduras et de l’Ouganda présents dans le public, Roger Blanc a insisté sur la dimension internationale de ce salon réservé aux professionnels de l’élevage, qui rassemblera 1 400 exposants cette année.

Les concours de retour dans le Zénith

« Plus de 2000 animaux de haute qualité génétique » sont annoncés, et 22 races bovines, 26 ovines et 21 équines. Le Sommet de l’élevage 2016 sera marqué en particulier par l’organisation du concours national charolais, sur le thème « La génomique au service du développement international de la race ».

Nouveauté de l’année : les 430 charolais seront présentés au cœur du Zénith, tout comme l’ensemble des présentations animales en races allaitantes. Le salon accueillera également le concours européen de la simmental et le concours national des moutons charollais.

M.B.