Deux porteurs de projet ont été récompensés pour leur engagement en faveur d’une agriculture économiquement, environnementalement et socialement plus performante. Ils ont reçu des mains de Stéphane Le Foll le prix des Trophées de l’agroécologie en présence de Périco Légasse, président du jury national. À la clé, un chèque de 10 000 € de la part du Crédit agricole.

Remise en culture de friches

Le grand prix de la démarche collective revient au Groupement d’intérêt économique et environnemental (GIEE) La clé des champs fleuris, pour son projet baptisé « Fricato : les éleveurs ne s’en frichent plus ! ». « En lien avec les collectivités territoriales, ce collectif d’éleveurs ovins catalans a travaillé pour la remise en culture de friches, leur permettant d’assurer leur approvisionnement en fourrages, précise le ministère dans un communiqué de presse. Cette association a diminué les coûts liés à l’achat de fourrages à l’extérieur et permis la conversion à l’agriculture biologique de deux exploitations. »

Stopper l’érosion des sols

Le prix de l’innovation est décerné à Félix Noblia, de la société Larrous, à la tête d’une cinquantaine de vaches allaitantes. Son exploitation de cent hectares, dont quarante en prairie, est située dans le piémont basque, en Nouvelle Aquitaine. « Un ensemble de leviers techniques, tels que le semis direct sous couvert végétal, l’allongement des rotations ou encore autoproduction de semences lui ont permis de stopper l’érosion des sols et de diminuer ses charges de 200 euros par hectare », félicite le ministère.