« Alors que la situation actuelle devrait permette de rebâtir une filière porcine française compétitive, l’aval à décider de torpiller les éleveurs ! tempêtent les deux syndicats dans leur communiqué de presse daté du 24 janvier 2020. En effet, depuis maintenant deux mois, le prix du porc français a entamé une chute vertigineuse, passant de 1,70 €/kg à la mi-décembre ...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
45%

Vous avez parcouru 45% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !