« Assurer la souveraineté de la France ne peut se faire sans les 60 000 producteurs de lait », prévient Thierry Roquefeuil, président de la FNPL, dans une lettre ouverte publiée ce mercredi 23 mai 2018. « Nous devons le meilleur aux consommateurs, poursuit-il. Cela a un prix, il doit être juste et non capté par ceux qui font, trop souvent, leur beurre sur notre dos. »
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
34%

Vous avez parcouru 34% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !