« Les prix de la poudre de lait écrémé, qui restent encore très bas (en dessous du seuil d’intervention, NDLR), augmentent depuis plusieurs semaines et les importants stocks d’intervention ont considérablement baissé », explique Benoît Rouyer, directeur de l’économie et du territoire au Cniel. En effet, la vente record de 60 000 tonnes de poudre de lait le 13 décembre dernier a permis d&rsquo...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
25%

Vous avez parcouru 25% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !