Sur le terrain, les éleveurs de l’Ouest de la France poursuivent leur mobilisation. En Vendée ce 1er août 2016, la FDSEA a fait passer un avion tirant une banderole relayant leur message à l’encontre de Lactalis, le long des plages entre la Baule et Faute sur Mer. Le ton monte, et les communiqués pleuvent.

«L’irresponsabilité » est sans nul doute le mot commun à tous ces échanges entre les représentants des producteurs et ceux des industriels laitiers privés. La Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) et la Fédération nationale des industries laitières (Fnil) se répondent à travers deux communiqués publiés ce lundi 1er août 2016. Ils font suite à celui du groupe Lactalis, dénonçant vendredi dernier déjà « des actions syndicales irresponsables ».

« L’irresponsabilité a depuis longtemps changé de camp »

Pour la FNPL, « l’irresponsabilité a depuis longtemps changé de camp. Il s’agit d’opérations de terrain qui visent à attirer l’attention du grand public sur la difficile réalité que vivent les éleveurs laitiers français, et particulièrement ceux livrant à Lactalis. Les producteurs de lait français produisent pour du beurre car des groupes leaders comme Lactalis n’ont comme objectif que de s’approvisionner au prix le plus bas. »

Dans l’autre camp, la Fnil scande « n’est-il pas irresponsable de lancer des campagnes de dénigrement à l’encontre des entreprises et de leurs dirigeants ? » Elle mentionne même des « actions illégales et contre-productives » et « déplore et condamne les tentatives d’intimidation ».

M.B.