« Le contexte devrait pourtant être favorable à une hausse du prix du lait, avec une collecte en recul en raison de la sécheresse, et un cours du beurre qui pourrait grimper », s’interroge Ludovic Blin, président de la section laitière de la Fédération régionale des syndicats d’exploitants agricoles de la Normandie. Pourtant, le prix du lait annoncé par Agrial pour septembre « décroche ...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
33%

Vous avez parcouru 33% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !