« Avec respectivement 21 centimes et 15 centimes d’écart de prix au kilo de carcasse avec l’Allemagne et l’Espagne, les éleveurs de porcs français sont victimes d’une véritable spoliation par l’aval de la filière », estiment la FRSEA et JA de la Bretagne dans leur communiqué de presse conjoint diffusé ce 28 janvier 2020.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
30%

Vous avez parcouru 30% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !