L’État a lancé une concertation au sujet de l’ours et du pastoralisme qui scandalise la Coordination rurale. « Encore une fois, le gouvernement demande aux éleveurs et acteurs locaux de supporter les conséquences de ses actes irréfléchis », déclare le syndicat, qui estime que le gouvernement est le seul responsable des attaques sur les troupeaux et doit seul en assumer les conséquences et garantir la sé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
47%

Vous avez parcouru 47% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !