Jean-Claude François, habitant Bouvante, un petit village de 250 âmes du Vercors, a installé une caméra équipée d’un détecteur de mouvements dans un arbre. Le 26 janvier dernier, cinq loups ont « défilé » devant l’objectif.

La surprise pour cet habitant n’est pas si grande. « Le nombre de carcasses visibles dans les champs aux alentours est de plus en plus important », indique-t-il au journaliste de la chaîne venu l’interviewer. Près de 40 « restes de gibier ».

Nicolas Brun, un éleveur de la commune, témoigne également. Il ne lâchera pas ses vaches cette année. Ses moutons ont subi des attaques l’année dernière dès la sortie à l’herbe. « Pour l’instant, le prédateur n’est toujours pas rentré dans la bergerie, mais on ne sait plus quoi faire. »