Cette forte productivité permet de compenser un mois de mars déficitaire, constate le ministère de l’Agriculture dans sa note d’Infos rapides mise en ligne le 3 mais 2018. Ainsi, la production cumulée des prairies permanentes depuis le début de l’année est très proche de la normale.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
42%

Vous avez parcouru 42% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !