Alors que le Comité national pour la promotion de l’œuf (CNPO) table sur 50 % d’œufs alternatifs à l’horizon de 2022, la marque Matines, filiale du groupe Avril, promet d’ici à 2025 de commercialiser « exclusivement des œufs de poules élevées au sol (code 2), en plein air (code 1) et selon le mode de production biologique (code 0) », dans un communiqué publié le 4 octobre 2018.

Pour « renforcer la démarche et en accompagner la mise en œuvre progressive », Matines a signé un partenariat avec CIWF, désignée comme « organisation non gouvernementale dédiée au bien-être des animaux d’élevage ».

« Accompagner le processus »

Pour le leader français de l’œuf, cette nouvelle feuille de route est « le fruit d’un dialogue constant avec ses partenaires éleveurs ».

Toutefois, Ghislain de Rolland, directeur général de Matines, reconnaît les « préoccupations » des éleveurs et « les conséquences lourdes qu’implique pour leurs élevages la transition vers l’œuf alternatif. Nous restons mobilisés à leurs côtés pour accompagner ce processus de façon responsable et durable ».

V. Gu.