« C’est la vente la plus importante depuis la fin des quotas laitiers », estime Marion Cassagnou, analyste chez Agritel. Ce vendredi 20 avril, Eucolait fait état de la commercialisation de 24 066 t de poudre maigre d’intervention, à un prix minimal de 1 050 €/t, soit près de 650 € sous le prix d’achat à l’intervention.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
47%

Vous avez parcouru 47% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !

« C’est la vente la plus importante depuis la fin des quotas laitiers », estime Marion Cassagnou, analyste chez Agritel. Ce vendredi 20 avril, Eucolait fait état de la commercialisation de 24 066 t de poudre maigre d’intervention, à un prix minimal de 1 050 €/t, soit près de 650 € sous le prix d’achat à l’intervention.

Pour l’organisation, « cette vente représente des volumes bien plus élevés que les précédentes ». Lors des appels d’offres de février et mars, les volumes vendus s’établissaient respectivement à 4 337 et 4 137 tonnes.

Disponibilités insuffisantes ?

Selon Eucolait, les enchères seraient montées jusqu’à 1 750 €/t, pour des offres portant au total sur 29 679 tonnes. « D’après nos informations, les offres dépassaient les quantités disponibles dans certains États membres », précise Eucolait.

Une part d’inconnue plane donc sur la vente de ce jour. « À ce stade, on ne connaît ni le pays d’origine des stocks vendus, ni prix de vente exact de ces volumes, et pas non plus l’identité des acheteurs », concède Marion Cassagnou.

V. Gu.