« Le cheptel porcin français a continué de reculer en 2019. Compte tenu des gains de productivité, il semble néanmoins possible de tabler sur une faible croissance de la production française en 2020 », assure FranceAgriMer, dans un bilan annuel publié le 3 février 2020.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
22%

Vous avez parcouru 22% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !