« Pour une fois que les éleveurs ont la main, ne les bloquez pas », soutient Pascal Aubry, responsable de la section porcine de la Coordination rurale, dans un communiqué publié le 4 avril. Dans un contexte de progression du prix du porc, « cette hausse est salutaire et doit continuer dans le temps », appuie le syndicat.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
74%

Vous avez parcouru 74% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !