Comment parler de stratégie européenne sur les protéines, en omettant une source majeure pour nos élevages ? Dans une note d’analyse présentée le 8 janvier 2019, le think-tank Agridées (apolitique et indépendant) pointe une grosse lacune dans l’approche de la Commission européenne : « Elle ne considère pas l’herbe parmi les sources protéiques, alors que l’herbe apporte plus...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
12%

Vous avez parcouru 12% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !