Lors de cette réunion, qui débutait à 15h00, toute la filière, mais également les chasseurs, ont discuté des mesures décidées pour éviter que la maladie ne se propage sur le territoire français. Et surtout qu’elle ne touche les élevages de porcs, a-t-on appris auprès de la direction générale de l’alimentation (DGAL).
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
21%

Vous avez parcouru 21% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !